5 moyens garantis pour devenir un meilleur leader plus efficace

leader
Diffuser partout !

Avez-vous déjà travaillé sous un mauvais chef ? Quelqu’un qui ne savait pas communiquer avec les membres de son équipe, ni les inspirer ni les motiver ? Un patron qui venait et repartait aussi vite… ou qui vous ennuyait, personnellement, au point que vous quittiez votre emploi ?

Selon une étude, 50 pour cent des employés interrogés ont déclaré qu’ils avaient démissionné à un moment donné de leur carrière en raison d’une mauvaise gestion. Non seulement c’est une statistique étonnante, mais cela nous pousse à nous demander pourquoi y-a-t-il si peu de leaders efficaces?

Que peuvent faire les entrepreneurs pour devenir eux-mêmes de meilleurs leaders ? C’est une question que se pose souvent les leaders du marketing d’entreprise, surtout ceux qui dirigent des équipes de plus de 30 personnes et gèrent des budgets de plusieurs millions d’euros.

1. Donnez du crédit là où le crédit est nécessaire.

« Un leader est meilleur quand les gens savent à peine qu’il existe, travail fait, but atteint. Ils diront : On l’a fait nous-mêmes. »Lao Tseu

Dans une étude réalisée en 2019 par BambooHR, plus de 1 000 employés basés aux États-Unis ont été invités à évaluer 24 comportements potentiellement  » mauvais  » de la part des patrons, sur une échelle allant de  » totalement acceptable  » à  » totalement inacceptable « . Les résultats étaient prévisibles :

57 % ont dit qu’un patron qui s’attribue le mérite du travail d’autrui est inacceptable.

44 % ont admis qu’un mauvais patron était la principale raison pour laquelle ils avaient quitté un emploi.

30 % étaient d’accord pour dire qu’un patron de mauvaise humeur ou d’attitude condescendante était la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Malheureusement, rien de tout cela n’est surprenant. De nombreux lieux de travail ont des cultures toxiques qui ne favorisent pas la confiance ou la collaboration, mais qui fonctionnent plutôt selon une sorte de modèle darwinien : la survie au plus fort.

2. Servir de mentor et former les gens

« Les gens se demandent quelle est la différence entre un leader et un patron. Le leader dirige et le patron conduit. » Theodore Roosevelt

Pourquoi tant de mauvais gestionnaires s’attribuent-ils le mérite du travail acharné des autres ? Parce que l’un des traits les plus communs des mauvais gestionnaires est qu’ils ont une mentalité de  » moi d’abord « . Pour eux, le leadership n’est rien de plus qu’un moyen d’atteindre une fin — plus de prestige et un salaire plus élevé.

Certains pourraient soutenir que ces récompenses sont de bonnes motivations pour le leadership. Mais la plupart d’entre nous ne seraient pas d’accord. Nos expériences personnelles avec des parents, des enseignants, des entraîneurs et des mentors formidables nous ont appris que les grands leaders dirigent parce qu’ils se soucient d’améliorer la vie des gens qui les entourent.

Voici une autre statistique pour vous :

79 % de tous les employés ont démissionné en raison d’un « manque d’appréciation », selon une étude exhaustive menée auprès de 200 000 personnes sur 10 ans.

En tant que leader, n’oubliez jamais que vous êtes un mentor pour vos coéquipiers. Et, tout comme dans le cas d’un bon rôle parental, un bon mentorat exige de former les gens, et non de les démolir par frustration.

3. Innover et s’engager dans une vision

« La vie peut être beaucoup plus large une fois que vous découvrez ce simple fait : tout ce qui vous entoure et que vous appelez la vie a été inventé par des gens qui ne sont pas plus intelligents que vous et vous pouvez la changer, vous pouvez l’influencer, vous pouvez construire Vos propres objets que les autres personnes pourront utiliser. » Steve Jobs

Jobs a toujours été prêt à mettre la main à la pâte et à s’engager dans sa vision audacieuse et novatrice. Cela a fait de lui un leader efficace et inspirant malgré son comportement souvent méchant et manipulateur envers ses employés.
D’ailleurs, Les mauvais gestionnaires adorent souligner que les grands leaders comme Jobs ne sont pas toujours gentils avec leurs coéquipiers.

Oui, même les grands leaders ont des défauts. Mais ce qui sépare les fondateurs milliardaires des autres, c’est leur capacité singulière d’audace. Ils sont capables et disposés à s’engager dans une stratégie d’actions spécifiques, même lorsque les temps sont durs et que peu de gens sont d’accord avec eux.

Vous vous demandez quels sont les traits de caractère d’un leader innovateur ? Le Harvard Business Review a interviewé 33 dirigeants, mesurés par leurs collègues, employés et patrons. L’étude de HBR a révélé que les leaders innovateurs partagent 10 caractéristiques communes.

4. Soyez conscient numériquement

« Si votre clientèle vieillit avec vous, vous finirez par devenir obsolète ou sans intérêt. Vous devez constamment savoir qui sont vos nouveaux clients et ce que vous devez faire pour rester jeune pour toujours. » Jeff Bezos

En parlant de leadership innovateur, il n’est pas possible d’être un chef innovateur au 21e siècle sans être aussi doué en numérique.

Une étude de DDI a révélé que les compétences en leadership numérique deviennent de plus en plus importantes au 21e siècle. En fait, les entreprises qui ont des leaders plus capables sur le plan numérique affichent un rendement financier supérieur de 50 % à la moyenne.

La conscience technologique est-elle limitée aux jeunes générations de leaders ? Pas nécessairement. Reconnaître le rôle de la technologie dans le succès de votre entreprise doit être avant tout une attitude, puis un ensemble de compétences.

5. Apprenez des leaders que vous admirez

« Le leadership et l’apprentissage sont indispensables l’un à l’autre. » John F. Kennedy

La croyance générale est que le leadership est quelque chose que certaines personnes douées possèdent, et ce n’est pas le cas de la plupart des gens. Bien sûr, c’est un mythe. Le leadership, comme toute autre compétence, est quelque chose qui peut être pratiqué et perfectionné.

Certaines personnes seront-elles naturellement de meilleurs leaders que d’autres ? Bien sûr. Mais il y a tellement d’entraîneurs de leadership réputés comme Tony Robbins pour une bonne raison. N’importe qui peut devenir un meilleur leader avec beaucoup de travail et de persévérance.

L’une des meilleures façons d’acquérir les compétences dont vous avez besoin pour devenir un meilleur leader est de modeler votre style de leadership sur les grands leaders que vous admirez.

La pratique rend parfait

En fin de compte, il n’existe pas de solution universelle en matière de leadership. Il y a différents styles qui conviennent à différentes personnes. Vous devrez trouver le style qui convient à votre personnalité innée et à vos forces pour devenir le meilleur leader que vous pouvez être.


Diffuser partout !

Laisser un commentaire