L’Allemagne: Fermeture des frontières avec 5 pays en raison de la crise du coronavirus

Diffuser partout !


L’Allemagne fermera ses frontières avec la France, l’Autriche, le Danemark, le Luxembourg et la Suisse à partir de lundi matin pour aider à stopper la propagation du coronavirus.

Le ministre de l’Intérieur, Horst Seehofer, a annoncé ces fermetures dimanche soir lors d’une conférence de presse.

Les fermetures seront effectives à la frontière danoise à partir de 6 heures du matin le lundi 16 mars. Dans les autres pays, les fermetures prendront effet lundi à partir de 8 heures.

M. Seehofer a qualifié les mesures temporaires de « restrictions au trafic transfrontalier ». Il a déclaré que les marchandises et les travailleurs frontaliers seraient exemptés.

Cependant, il a déclaré : « Les voyageurs sans raison valable de voyager ne sont plus autorisés à entrer ou à sortir du pays ».

Les voyages non essentiels devraient être évités, a déclaré M. Seehofer. Les ressortissants allemands et les ressortissants étrangers résidant en Allemagne seront autorisés à rentrer dans le pays.

L’Allemagne est l’un des pays les plus touchés par la pandémie de coronavirus. Le pays compte désormais plus de 5 500 cas confirmés de coronavirus, soit un bond de plus de 1 000 par rapport à samedi. Douze décès ont été signalés.

Le tabloïd populaire Bild avait annoncé que les fermetures prendraient effet lundi.

La fermeture des frontières devait non seulement contenir l’épidémie de COVID-19, mais aussi empêcher les achats en gros par des étrangers, qui causaient apparemment des problèmes d’approvisionnement dans les zones autour des frontières, selon Bild.

Limiter au maximum les passages de frontières

La chancelière Angela Merkel et M. Seehofer ont rencontré dimanche les premiers ministres des régions allemandes touchées par la crise afin de convenir des fermetures, a affirmé le journal.

Paris, quant à lui, a déclaré que la décision avait été prise en coordination avec le gouvernement français.

Pourtant, le ministère français de l’Intérieur a insisté sur le fait que la frontière ne serait pas entièrement fermée.

Une source du ministère a déclaré: « Nous allons limiter les passages de la frontière au strict minimum, tout en permettant le passage des personnes et des marchandises. Ce n’est pas une fermeture ».

Si les mesures allemandes s’appliquent actuellement à cinq pays, d’autres pays voisins comme la Pologne et la République tchèque ont également fermé leurs frontières ou introduit des restrictions sévères.

L’Allemagne avait jusqu’à présent résisté à la fermeture de ses frontières pour ne pas mettre en danger l’accord de Schengen, qui garantit la liberté de circulation entre les pays européens et qui a déjà été mis à rude épreuve ces dernières années par la crise des migrants et la menace du terrorisme djihadiste.

Mais l’Europe étant désormais considérée comme l’épicentre de la pandémie, des appels à la fermeture de la frontière avec la France avaient commencé à se faire entendre peu avant la décision de dimanche.

« La propagation du virus doit être ralentie. La règle de base devrait être la suivante : quiconque n’a pas besoin de traverser la frontière de toute urgence ne devrait pas traverser la frontière », a déclaré Thomas Strobl, ministre de l’intérieur du Land de Bade-Wurtemberg, qui a une frontière commune avec la France et la Suisse.

La fermeture de la frontière est la dernière d’une série de mesures de plus en plus draconiennes adoptées par les autorités pour ralentir la propagation de la maladie. Des écoles ont été fermées dans toute l’Allemagne, et les événements rassemblant plus de 50 participants ont été interdits. Dans la capitale Berlin, les musées, les galeries et les théâtres ont été fermés, tout comme les salles de sport, les piscines et les boîtes de nuit.

Rappelons que le nombre de personnes infectées par le coronavirus en Allemagne a atteint des niveaux encore plus inquiétants ce week-end. Samedi, le nombre a dépassé les 4 000. Aujourd’hui, il a atteint 5 426…

Laisser un commentaire