Amygdalite – causes, symptômes, traitement

Diffuser partout !


L’amygdalite est une inflammation des amygdales causée par une infection bactérienne ou virale. Les symptômes typiques sont un mal de gorge, des amygdales gonflées, des difficultés à avaler, de la fièvre et des glandes enflées dans le cou. Le traitement diffère selon que la cause est bactérienne ou virale. L’ablation chirurgicale des amygdales (amygdalectomie) peut être recommandée dans certains cas.

Informations générales

Les amygdales sont deux petites masses arrondies de tissus que l’on peut voir à l’arrière de la gorge. Elles sont composées de tissus similaires aux ganglions lymphatiques ou aux glandes et font partie du système immunitaire. L’amygdalite survient principalement chez les enfants, mais rarement chez les enfants de moins de deux ans.

Causes

La majorité des cas d’amygdalite sont causés par des virus, avec seulement 15 à 30 % des cas causés par des bactéries.
De nombreux types de virus différents peuvent provoquer une amygdalite virale, mais le virus du rhume est la cause la plus fréquente. Le virus Epstein-Barr, qui est responsable de la fièvre glandulaire, le virus de la rougeole et le cytomégalovirus peuvent également causer une amygdalite.
La plupart des cas d’amygdalite bactérienne sont associés à une bactérie appelée Streptococcus pyogenes, qui est la cause la plus fréquente d’angine à streptocoques. <L’amygdalite est contagieuse si la cause est bactérienne et peut être contagieuse si la cause est virale, selon qu’une personne a déjà été exposée à ce virus particulier. L’amygdalite causée par Streptococcus pyogenes est très contagieuse et l’amygdalite causée par le virus Epstein-Barr est contagieuse la première fois qu’une personne en est atteinte. Dans les deux cas, il convient de prendre des mesures pour prévenir sa propagation.

Remarque : le mal de gorge peut être associé au rhume et à la grippe, à l’amygdalite et à l’angine streptococcique. Consultez également notre page sur les angines à streptocoques si vous soupçonnez une amygdalite bactérienne ou une angine à streptocoques, ou notre page sur la grippe.

Signes et symptômes

Le mal de gorge est souvent le premier signe d’un rhume et peut s’atténuer après un jour ou deux ; d’autres symptômes du rhume, tels que l’écoulement nasal et la congestion, peuvent suivre le mal de gorge. Le principal symptôme de l’amygdalite est un mal de gorge modéré à grave qui dure plus de deux jours et qui se traduit par une inflammation des amygdales. Les autres symptômes de l’amygdalite peuvent être les suivants

  • Déglutition difficile ou douloureuse
  • Laryngite
  • Glandes gonflées et sensibles (ganglions lymphatiques) sur les côtés du cou
  • Mauvaise haleine
  • Fièvre et frissons
  • Tiraillements, maux de tête, maux d’oreilles
  • Maladie ou douleur de l’abdomen
  • Amygdales élargies et rougies avec des taches de pus blanc/jaune
  • Respiration buccale, respiration bruyante et/ou ronflements (dus à l’élargissement des amygdales qui bloquent les voies respiratoires).

Les symptômes de l’amygdalite disparaissent généralement au bout de trois ou quatre jours, mais peuvent durer jusqu’à deux semaines, même avec un traitement.

Complications

La bactérie Streptococcus pyogenes qui peut provoquer une angine à streptocoques (et l’amygdalite bactérienne associée) peut entraîner de graves complications du rhumatisme articulaire aigu (qui peut entraîner des lésions cardiaques) et des maladies rénales. C’est pourquoi il est important de consulter un médecin et de suivre un traitement si l’on soupçonne la présence d’une angine à streptocoques.

L’amygdalite peut également provoquer un blocage du tympan, entraînant des infections de l’oreille moyenne et/ou de l’oreille collante.

Diagnostic

Le diagnostic est basé sur les symptômes et l’examen physique de la gorge. En plus de l’examen direct de la gorge et des amygdales, votre médecin peut faire un prélèvement de gorge si l’on suspecte une angine streptococcique. L’écouvillon de gorge est envoyé à un laboratoire pour la culture et l’identification de la bactérie à l’origine des symptômes.

Traitement

Le traitement de l’amygdalite virale implique principalement le repos, la récupération et le soulagement des symptômes. Il est également important de boire beaucoup de liquide et de prendre des repas réguliers (les aliments mous et les smoothies sont les meilleurs).
Si l’infection bactérienne est confirmée par une culture de la gorge, des antibiotiques seront prescrits pour prévenir les complications, en particulier le rhumatisme articulaire aigu et les maladies rénales. Il est important de prendre la totalité du traitement antibiotique tel que prescrit pour éviter le retour de l’infection et pour réduire la probabilité de développer un rhumatisme articulaire aigu ou une maladie rénale. Consultez notre page sur les angines à streptocoques pour plus d’informations. Les antibiotiques ne seront pas prescrits pour les amygdalites virales car les antibiotiques ne sont pas efficaces contre les virus. L’amygdalite virale se guérit généralement sans traitement. Le paracétamol et l’ibuprofène en vente libre peuvent soulager la douleur et réduire la fièvre.

L’eau salée gargarisante (une demi-cuillère à café de sel dans une tasse d’eau chaude) peut apporter un certain soulagement des symptômes, tout comme le fait de sucer des bonbons durs ou des pastilles pour la gorge contenant des ingrédients rafraîchissants, anesthésiants, antiseptiques ou anti-inflammatoires.

Des corticostéroïdes tels que la dexaméthasone ou la prednisone peuvent être prescrits pour réduire l’inflammation et le gonflement, en particulier lorsqu’ils rendent la déglutition et la respiration difficiles.

Chirurgie

Grâce à l’amélioration des soins et à la disponibilité d’antibiotiques efficaces, l’ablation chirurgicale des amygdales (amygdalectomie) est moins courante aujourd’hui qu’auparavant. L’amygdalectomie peut toutefois être recommandée chez les personnes qui ont des épisodes fréquents d’amygdalite, d’amygdalite bactérienne qui ne répond pas aux médicaments antibactériens ou qui sont allergiques aux antibiotiques.

La chirurgie comporte certains risques, notamment des saignements pendant et après l’opération chez certaines personnes. Des douleurs à la gorge et des difficultés à s’alimenter sont habituelles dans les premiers jours suivant l’opération. Les abcès péritonaux peuvent être drainés à l’aide d’une aiguille et d’une seringue ou en pratiquant une incision avec un scalpel. L’amygdalectomie est une option pour les personnes ayant des antécédents d’abcès péritontral.

Prévention

Il est conseillé d’éviter tout contact étroit avec les personnes atteintes d’amygdalite pour éviter de transmettre l’infection. Les enfants et les autres membres de la famille doivent être éloignés autant que possible des personnes atteintes d’amygdalite. Des mesures d’hygiène doivent également être prises pour prévenir la propagation de l’infection. Ces mesures sont les suivantes

  • Lavage et séchage réguliers et complets des mains
  • Utilisation d’un mouchoir en papier pour couvrir la toux et les éternuements
  • Fréquente et par le lavage et le séchage des mains
  • Pas de partage d’aliments, de liquides, d’ustensiles de cuisine ou de récipients à boire
  • Nettoyage fréquent des surfaces, en particulier dans la cuisine et la salle de bains.

Références:
http://emedicine.medscape.com/article/871977-overview

Laisser un commentaire