Artérite à cellules géantes – symptômes, diagnostic, traitement

Diffuser partout !


L’artérite à cellules géantes est une affection inflammatoire qui touche les artères du haut du corps et de la tête. Les symptômes comprennent des maux de tête et une vision floue ou double. Un traitement rapide est nécessaire pour réduire le risque d’accident vasculaire cérébral ou de cécité.

Les artères temporales sur le côté de la tête sont les plus souvent touchées et, pour cette raison, l’affection est également connue sous le nom d’artérite temporale ou d’artérite crânienne.

Causes et facteurs de risque

La cause de l’artérite à cellules géantes n’est pas entièrement comprise. On pense que l’inflammation pourrait être due à une réaction auto-immune, où les défenses immunitaires naturelles de l’organisme attaquent par erreur les tissus normaux et sains.

L’artérite à cellules géantes est associée à une affection appelée polymyalgie rhumatismale (PMR). La PMR provoque des douleurs et des raideurs dans les muscles, en particulier dans le cou, les épaules et le dos. Environ 50 % des personnes atteintes de PMR sont également atteintes d’artérite à cellules géantes.

L’incidence de l’artérite à cellules géantes augmente avec l’âge. Elle est rarement observée chez les personnes de moins de 50 ans et l’âge moyen d’apparition est de 75 ans. Elle touche le plus souvent les Néo-Zélandais d’origine nord-européenne et n’apparaît que rarement chez les personnes d’origine asiatique. Le risque de développer cette maladie est deux à trois fois plus élevé chez les femmes que chez les hommes.

Signes et symptômes

Les symptômes comprennent des maux de tête et une vision floue ou double, qui résulte d’une inflammation provoquant un gonflement de la paroi des artères touchées à un point tel que la circulation sanguine est réduite ou bloquée. L’affection commence généralement par des symptômes bénins de type grippal, notamment une légère fièvre et un mal de tête persistant et sans éclat. Les signes et symptômes spécifiques dépendent des artères concernées. Il peut s’agir de

  • Douleur à la mâchoire – en particulier lors de la mastication
  • Problèmes auditifs
  • Problèmes de vision, par exemple : vision floue ou double, perte du champ visuel
  • Muscles douloureux au niveau du cou et des épaules
  • Perte d’appétit
  • Fatigue
  • Dépression

Les autres symptômes peuvent être une sensibilité du cuir chevelu, une toux, une douleur à la gorge, une douleur à la langue et une perte de poids. Il peut également y avoir un gonflement visible des artères sur le côté du front. Les symptômes peuvent être vagues au début, avec une sensation de malaise général. Certains patients présentent de nombreux symptômes, d’autres n’en ont que quelques-uns. Les symptômes ont tendance à s’aggraver à mesure que l’affection progresse.

 

Diagnostic de l’artérite à cellules géantes

Le diagnostic est parfois difficile car les symptômes de l’artérite à cellules géantes peuvent imiter les symptômes d’autres maladies. Afin de différencier l’artérite à cellules géantes d’autres maladies, il peut être nécessaire de prélever un petit échantillon (biopsie) de l’artère affectée pour un examen visuel des signes d’inflammation au microscope. L’échantillon montrera souvent des cellules anormalement grandes, appelées cellules géantes, qui donnent leur nom à la maladie. La biopsie est effectuée sous anesthésie locale.
Une analyse sanguine qui détermine la vitesse de sédimentation des globules rouges (taux de sédimentation des érythrocytes ou ESR) peut également être effectuée. Un taux de sédimentation érythrocytaire élevé indique une inflammation dans le corps et peut être considérablement augmenté en présence d’une artérite à cellules géantes. Ce test peut également être effectué pour aider à surveiller l’évolution de la maladie.

Des tests d’imagerie, comprenant éventuellement l’angiographie par résonance magnétique (ARM), l’échographie Doppler ou la tomographie par émission de positons (TEP), peuvent être utilisés pour faciliter le diagnostic et surveiller la réponse au traitement.

Traitement

Si l’artérite à cellules géantes n’est pas traitée, il y a un risque de cécité et d’accident vasculaire cérébral en raison d’une altération du flux sanguin vers les yeux et le cerveau. Ainsi, une fois le diagnostic d’artérite à cellules géantes posé, le traitement est entamé dès que possible afin de réduire le risque de complications.
Les corticostéroïdes – généralement de la prednisone – sont la principale forme de traitement. Le dosage dépend de la nature et de la gravité des symptômes ressentis.
Les symptômes de l’artérite à cellules géantes peuvent réapparaître ou « s’enflammer ». Dans ce cas, un traitement corticoïde à forte dose sera repris et des médicaments immunosuppresseurs tels que le méthotrexate pourront être prescrits.

Le traitement par de fortes doses de corticostéroïdes peut entraîner des effets secondaires, notamment une perte osseuse. La surveillance de la densité osseuse, les suppléments de calcium et de vitamine D, et les médicaments de préservation des os seront prescrits pour protéger contre l’ostéoporose et le risque de fractures.

Références:
https://www.rheumatology.org/I-Am-A/Patient-Caregiver/Diseases-Conditions/Giant-Cell-Arteritis
https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/giant-cell-arteritis/basics/definition/con-20023109
https://emedicine.medscape.com/article/332483-overview

Laisser un commentaire