La circoncision

Diffuser partout !


La circoncision est une procédure chirurgicale qui consiste à enlever le prépuce du pénis. Jusqu’au début des années 1970, l’intervention était pratiquée de manière systématique sur les garçons nouveau-nés, généralement quelques jours après la naissance. Aujourd’hui, la procédure est moins courante en Europe (estimée à moins de 10 % des garçons), principalement pour des raisons sociales, culturelles ou religieuses.

Les professionnels de la santé s’accordent généralement pour dire qu’il n’y a pas de raison médicale à la circoncision de routine. Des questions d’éthique et de droits de l’homme ont également été soulevées en ce qui concerne la circoncision masculine des nourrissons. D’autre part, on sait que la circoncision peut réduire le risque de développer des infections urinaires, le cancer du pénis et certaines infections sexuellement transmissibles (IST). La circoncision élimine également le risque de développer des infections du prépuce.

Les indications médicales de la circoncision comprennent des affections telles que la balanite (en cas d’inflammation répétée de la tête du pénis) et le phimosis (en cas de serrement du prépuce, généralement dû à une infection récurrente du prépuce).

La position du Royal Australasian College of Physicians sur la circoncision masculine des nourrissons, publiée en 2010, est la suivante « Après avoir examiné les preuves actuellement disponibles, le RACP estime que la fréquence des maladies modifiables par la circoncision, le niveau de protection offert par la circoncision et les taux de complication de la circoncision ne justifient pas une circoncision systématique des nourrissons en Australie et en Nouvelle-Zélande. Cependant, il est raisonnable pour les parents de peser les avantages et les risques de la circoncision et de prendre la décision de circoncire ou non leurs fils ».

La procédure de circoncision

Afin de réduire les risques et l’inconfort pour l’enfant, la circoncision est généralement pratiquée sous anesthésie générale après l’âge de six mois environ.

Une technique chirurgicale typique consiste à faire une incision autour de la zone du prépuce où il rejoint la peau qui recouvre le corps du pénis. Le prépuce est ensuite soigneusement retiré de l’extrémité du pénis et coupé jusqu’au niveau de l’incision initiale. La peau qui recouvre le corps du pénis est ensuite cousue sous la tête du pénis.

Une autre technique pour circoncire les jeunes bébés est la fixation d’un anneau en plastique sous le prépuce. Cet anneau est attaché en place et fonctionne en limitant le flux sanguin au prépuce. L’anneau et le prépuce tombent au bout de quelques jours. Cette technique est réalisée sous anesthésie locale.

Un pansement peut être appliqué sur le pénis après l’opération. Il est important de garder la zone propre et une crème antibiotique peut être prescrite afin de prévenir l’infection. Des médicaments antidouleur tels que le paracétamol et/ou des pommades anesthésiantes peuvent être utilisés pour soulager la douleur et la gêne après l’opération.

Comme pour toute opération chirurgicale, il existe des complications possibles qui doivent être discutées avec le chirurgien.

Hygiène du pénis non circoncis

L’hygiène du pénis non circoncis est importante et il doit être nettoyé comme toute autre partie du corps. À la naissance, et pendant quelques années de l’enfance, le prépuce est fermement attaché à la tête du pénis. Dans ce cas, il est extrêmement important de ne pas rétracter le prépuce pendant le nettoyage car cela peut l’endommager. Lorsque le prépuce du garçon devient rétractable, il peut être rétracté et la surface en dessous nettoyée pendant le bain ou la douche quotidienne.

Références:
https://www.kidshealth.org.nz/circumcision
https://www.kidshealth.org.nz/foreskin-care
https://www.racp.edu.au/docs/default-source/advocacy-library/circumcision-of-infant-males.pdf
https://www.racp.edu.au/docs/default-source/advocacy-library/circumcision-brochure.pdf

Laisser un commentaire