Diabète de type 2 – symptômes, diagnostic, traitement

Diffuser partout !


On parle de diabète lorsque le taux de glucose dans le sang est trop élevé parce que l’organisme n’a pas assez d’insuline ou résiste aux effets de l’insuline.
Le diabète de type 2 est une variante de la maladie qui dure toute la vie et qui est souvent associée à un excès de poids. Les symptômes se développent progressivement et peuvent entraîner de graves complications de santé au fil du temps. La maladie peut être gérée par des changements de mode de vie et des médicaments.

Informations générales

Le diabète sucré (communément appelé diabète) est un groupe de maladies caractérisées par un taux de sucre dans le sang élevé sur une période prolongée. Cette page traite du diabète de type 2. Les autres variantes du diabète comprennent le diabète de type 1 (généralement diagnostiqué pendant l’enfance ou l’adolescence) et le diabète gestationnel (lorsqu’une mère ne peut pas produire suffisamment d’insuline pendant la grossesse).
Près de 7 % des Néo-Zélandais adultes, soit environ 210 000 personnes, ont été diagnostiqués avec le diabète de type 2, et beaucoup d’autres ont cette maladie mais ne le savent pas encore. Cette maladie est plus fréquente chez les Maoris, les Pacificains et les Asiatiques que chez les Néo-Zélandais européens. Le diabète de type 2 était autrefois connu sous le nom de diabète de l’adulte, car il survient le plus souvent à l’âge adulte. Cependant, il est de plus en plus souvent diagnostiqué chez les enfants et les adolescents, ce qui peut être lié à une prévalence croissante de l’obésité.

Causes

Le diabète de type 2 se développe lorsque l’organisme devient résistant aux effets de l’insuline et/ou lorsque le pancréas cesse de produire suffisamment d’insuline. L’insuline est une hormone qui favorise l’absorption du glucose du sang dans les cellules afin qu’il puisse être métabolisé (décomposé) et utilisé par l’organisme comme source d’énergie.
L’effet direct de l’insuline est de faire baisser le taux de glucose dans le sang. Cependant, lorsque l’insuline est insuffisante ou que les cellules de l’organisme ne répondent plus aux effets de l’insuline, le glucose s’accumule dans le sang, ce qui entraîne un taux de glucose élevé. Un taux de glucose élevé sur une période prolongée est associé à de graves complications de santé.

Facteurs de risque

On ne comprend pas pourquoi certaines personnes développent un diabète de type 2 et d’autres non, mais certains facteurs peuvent augmenter le risque de développer cette maladie. Ces facteurs de risque sont notamment les suivants

  • Surcharge pondérale
  • Répartition des graisses principalement autour de l’abdomen
  • Inactivité
  • Antécédents familiaux (parent ou frère ou sœur atteint de diabète de type 2)
  • Ethnicité
  • Age (le risque augmente avec le vieillissement, surtout après 45 ans)
  • Prédiabète (lorsque le taux de glucose sanguin d’une personne est légèrement supérieur à la normale, mais pas assez élevé pour être classé comme un diabète)
  • Avoir déjà eu un diabète gestationnel.
  • Syndrome des ovaires polykystiques.

Signes et symptômes

Les symptômes classiques du diabète de type 2 sont :

  • Utilisation fréquente de l’urine (pisser)
  • Soif excessive ou consommation excessive de liquides
  • Manger de manière excessive ou avoir faim de manière excessive
  • Perte de poids.

Parmi les autres symptômes, on peut citer

  • Vision brouillée
  • Picotements, engourdissement ou sensation de picotements dans les membres inférieurs
  • Muguet vaginal ou oral.

Les signes et les symptômes se développent progressivement. De nombreuses personnes atteintes de diabète de type 2 ne présentent pas de symptômes et leur état reste donc non diagnostiqué, dans certains cas pendant de nombreuses années.

Diagnostic

Un diagnostic et un traitement précoces sont importants pour aider à prévenir les complications liées au diabète. Le diagnostic du diabète de type 2 est principalement basé sur des analyses sanguines, qui comprennent :

  • Test de glycémie aléatoire : Un échantillon de sang est prélevé à un moment aléatoire
  • Test de glycémie à jeun : Un échantillon de sang est prélevé après une nuit de jeûne
  • Test de l’hémoglobine glycosylée (Hb1Ac) : Ce test sanguin est une mesure de la glycémie moyenne d’une personne au cours des 2 ou 3 derniers mois.

En cas de suspicion de diabète, un médecin peut également examiner les yeux, les reins et le cœur d’une personne pour s’assurer qu’il n’y a pas eu de dommages dus au diabète.

Complications

Le diabète de type 2 peut facilement passer inaperçu dans ses premiers stades mais, avec le temps, il peut néanmoins causer des dommages aux vaisseaux sanguins de l’organisme et entraîner de graves complications, notamment en matière de santé :

  • Maladies du cœur et des vaisseaux sanguins (maladies coronariennes)
  • Dommages aux nerfs (neuropathie)
  • Maladie rénale (néphropathie).
  • Problèmes visuels (rétinopathie, glaucome, cataracte)
  • Problèmes de pieds (« pied diabétique »)
  • Déficience auditive
  • Impuissance
  • Infections de la peau (comme la cellulite).

Le contrôle des taux de glucose sanguin pour qu’ils restent dans leur plage normale de santé peut aider à prévenir l’apparition de ces complications.

Traitement

Il peut être possible de gérer le diabète de type 2 en mangeant des aliments sains, en faisant de l’exercice et en maintenant un poids corporel sain. Si ces changements de mode de vie ne suffisent pas à aider l’organisme à contrôler son taux de glucose sanguin, des médicaments contre le diabète ou une thérapie insulinique peuvent également être nécessaires.

L’objectif du traitement est de maintenir un taux de glycémie sain et de prévenir les complications liées au diabète.
Régime (Diet )
Une alimentation riche en fibres et faible en matières grasses, à base de fruits, de légumes et de céréales complètes, est recommandée. Les aliments et les boissons contenant des sucres raffinés doivent être évités. L’alcool contient beaucoup de sucre, il convient donc d’en réduire la consommation.
Activité physique
L’exercice physique aide à abaisser le taux de glucose dans le sang. L’exercice régulier aide également à maintenir un poids corporel sain et à contrôler l’hypertension artérielle et l’hypercholestérolémie. Cela contribue à son tour à réduire le risque de problèmes de santé connexes tels que les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux. Rester assis sans bouger (c’est-à-dire être sédentaire) pendant de longues périodes est un facteur de risque de diabète de type 2 ; il faut donc s’efforcer de se lever régulièrement et de se déplacer pendant quelques minutes.
Médicaments et insulinothérapie <
Même si certaines personnes peuvent atteindre et maintenir un taux de glycémie normal uniquement grâce à un régime alimentaire et à l’exercice physique, il est probable que toutes les personnes atteintes de diabète de type 2 auront besoin de médicaments à un moment donné. Différents médicaments sont utilisés dans le cas du diabète de type 2. La meilleure prescription pour vous dépendra d’un certain nombre de facteurs. Il est important de veiller à la bonne santé de la tension artérielle, et il est probable que cela soit un facteur dans l’évaluation des médicaments, ou de la combinaison de médicaments, qui peuvent être appropriés.
Chirurgie d’amaigrissement
Les personnes atteintes de diabète de type 2 et en surpoids (indice de masse corporelle – IMC – supérieur à 35) peuvent bénéficier d’une chirurgie d’amaigrissement (chirurgie bariatrique).

Surveillance du glucose sanguin

Selon le plan de traitement d’une personne, il peut être nécessaire de vérifier et d’enregistrer son taux de glycémie périodiquement ou, si elle est traitée à l’insuline, plusieurs fois par jour. De nombreux facteurs peuvent influer sur le taux de glucose sanguin. Une surveillance attentive est donc le seul moyen de s’assurer que le taux de glucose sanguin reste dans la fourchette normale. Deux problèmes de taux de glucose sanguin nécessitent une attention immédiate :

  • Glycémie élevée (hyperglycémie) : Manger trop ou ne pas prendre assez de médicaments contre le diabète peut entraîner un taux de glucose sanguin trop élevé. Les signes d’hyperglycémie comprennent des mictions fréquentes, une soif accrue, une sécheresse de la bouche, une vision floue, de la fatigue et des nausées. L’hyperglycémie nécessite une adaptation des plans de repas, des médicaments ou des deux.
  • Faible taux de glucose dans le sang (hypoglycémie) : La glycémie peut baisser pour de nombreuses raisons, par exemple : sauter un repas, prendre trop de médicaments contre le diabète ou faire plus d’exercice que d’habitude. L’hypoglycémie est plus probable lorsque l’on prend de l’insuline ou des médicaments contre le diabète qui favorisent la sécrétion d’insuline. Les signes d’hypoglycémie comprennent la transpiration, les tremblements, la faiblesse, la faim, les étourdissements, les maux de tête, la vision floue, les troubles de l’élocution, la somnolence, la confusion et, éventuellement, les crises d’épilepsie. Boire ou manger quelque chose de sucré ou de sucré permet de corriger un faible taux de glucose dans le sang.

Références:
https://emedicine.medscape.com/article/117853-overview
https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/type-2-diabetes/symptoms-causes/syc-20351193
https://www.health.govt.nz/publication/annual-update-key-results-2017-18-new-zealand-health-survey
http://reference.medscape.com/article/925700-overview

Laisser un commentaire