Hémorroïdes – symptômes et traitement

Diffuser partout !


Les hémorroïdes sont des veines enflées et enflammées dans le rectum ou l’anus. Les symptômes typiques sont des douleurs, des démangeaisons et des saignements autour de la région anale. Le traitement et la prévention passent souvent par des pommades sans ordonnance, d’autres traitements à domicile et des changements de mode de vie. Les hémorroïdes qui ne se résorbent pas peuvent nécessiter une visite chez votre médecin et, dans certains cas, une intervention chirurgicale mineure.

Causes

La cause exacte des hémorroïdes est inconnue. Cependant, elles sont associées à une augmentation de la pression dans le bas du rectum qui peut provoquer un gonflement et une inflammation des vaisseaux sanguins dans le bas du rectum. Les facteurs suivants peuvent augmenter la pression dans le rectum inférieur et donc le risque de développer des hémorroïdes :

  • S’entraîner à aller à la selle
  • S’asseoir pendant de longues périodes, en particulier sur les toilettes
  • Constipation chronique (de longue durée) ou diarrhée
  • Avoir un excès de poids ou être obèse
  • Grossesse
  • Coupleur anale
  • Régime alimentaire pauvre en fibres
  • Libération de la moelle épinière
  • Posture pauvre
  • Antécédents familiaux d’hémorroïdes.

Les hémorroïdes sont fréquentes et surviennent chez la plupart des gens à un moment ou à un autre de leur vie. Elles ont tendance à se produire plus fréquemment plus tard dans la vie en raison de l’affaiblissement et de l’étirement, liés à l’âge, des tissus qui soutiennent les veines du rectum et de l’anus.

Signes et symptômes

Les symptômes dépendent souvent du fait qu’une hémorroïde soit située à l’intérieur ou à l’extérieur du corps.
Les hémorroïdes internes se situent à l’intérieur du rectum et ne provoquent généralement pas de gêne. Cependant, une tension ou une irritation lors du passage des selles peut endommager la surface d’une hémorroïde et provoquer un saignement. Parfois, la tension peut pousser une hémorroïde interne à travers l’ouverture anale, ce qui entraîne une hémorroïde saillante ou prolabée, ce qui peut provoquer des douleurs et des irritations.
Les hémorroïdes externes se trouvent sous la peau autour de l’anus. Lorsqu’elles sont irritées, elles peuvent provoquer des démangeaisons ou des saignements. Le sang peut s’accumuler à l’intérieur d’une hémorroïde externe et former un caillot, ce qui provoque une douleur, un gonflement et une inflammation importants.
Les signes et symptômes des hémorroïdes peuvent inclure:

  • Douleur ou gêne, surtout en position assise
  • Pain pendant les selles
  • Démangeaisons ou irritations autour de la région anale
  • Du sang rouge vif sur vos selles, du papier toilette ou dans la cuvette des toilettes
  • Gonflement autour de l’anus
  • Une ou plusieurs grosseurs près de l’anus, qui peuvent être sensibles ou douloureuses.

Les saignements pendant les selles sont le signe le plus courant des hémorroïdes. Les saignements rectaux peuvent toutefois indiquer une affection plus grave, comme le cancer des intestins ou le cancer de l’anus. Vous devez consulter votre médecin si :

  • Vos hémorroïdes saignent fréquemment ou excessivement
  • Vos hémorroïdes ne répondent pas à l’autotraitement
  • Vos symptômes d’hémorroïdes ont été accompagnés d’un changement évident dans les habitudes intestinales
  • Vous passez des tabourets noirs ou marron
  • Des caillots de sang se sont formés
  • Le sang est mélangé aux selles.

Les symptômes des hémorroïdes se résorbent souvent au bout de quelques jours. Les hémorroïdes qui surviennent pendant la grossesse se résorbent généralement après l’accouchement.

Diagnostic

Un examen visuel devrait permettre à votre médecin de voir si vous avez des hémorroïdes externes.
Les tests et procédures pour diagnostiquer les hémorroïdes internes peuvent inclure :

  • Un examen rectal numérique au cours duquel votre médecin insère un doigt ganté lubrifié dans votre rectum pour détecter toute anomalie, comme des excroissances
  • Une inspection visuelle de l’intérieur de votre canal anal et de votre rectum à l’aide d’un dispositif de visualisation tel qu’un anoscope, un proctoscope ou un sigmoïscope
  • Une coloscopie peut être effectuée pour faire un examen plus approfondi de l’ensemble de votre intestin (côlon) si vos signes et symptômes suggèrent que vous pourriez être atteint d’une autre maladie du système digestif (comme la colite ulcéreuse ou la maladie de Crohn) ou si vous présentez des facteurs de risque de cancer colorectal.

Traitement

La plupart des cas d’hémorroïdes peuvent être auto-traités. Les cas plus graves ou répétés peuvent nécessiter des médicaments ou une intervention chirurgicale. Les hémorroïdes peuvent réapparaître après le traitement ; elles sont donc contrôlées plutôt que guéries.
Auto-traitement
Le traitement à domicile est souvent tout ce qui est nécessaire pour soulager la douleur légère, le gonflement et l’inflammation associés aux hémorroïdes. Les traitements à domicile comprennent :

  • Utilisation de pommades, crèmes, suppositoires ou tampons pour hémorroïdes en vente libre contenant un corticostéroïde léger, par exemple de l’hydrocortisone, ou un extrait d’hamamélis
  • Trempe de la zone anale dans de l’eau chaude pendant 10 à 15 minutes deux ou trois fois par jour
  • Utilisation de ramollissants pour les selles, qui facilitent l’évacuation des selles
  • S’assurer que la zone anale est maintenue propre en prenant un bain ou une douche tous les jours – le savon n’est pas nécessaire, et la zone affectée peut être séchée avec un sèche-cheveux
  • Utiliser des lingettes humides ou du papier toilette humide (qui ne contiennent ni parfum ni alcool) plutôt que du papier toilette sec, pour aider à garder la zone anale propre après le passage des selles
  • Appliquer des compresses de glace ou de froid sur la zone affectée peut soulager l’enflure
  • La prise d’analgésiques par voie orale, tels que le paracétamol ou l’ibuprofène, peut contribuer à soulager la gêne.

Pour les saignements persistants ou les hémorroïdes douloureuses, les procédures non chirurgicales suivantes pour détruire l’hémorroïde peuvent être effectuées dans un cabinet médical :

    • Ligature par élastique, qui consiste à utiliser un élastique pour couper l’apport sanguin à l’hémorroïde, ce qui la fait se ratatiner et mourir
    • Injection (sclérothérapie), qui consiste à injecter une substance dans l’hémorroïde pour la faire durcir et rétrécir
    • Electrothérapie (électrocoagulation), qui est un type de traitement thermique qui fait durcir et ratatiner les hémorroïdes.

>Electrothérapie (électrocoagulation)

Si les procédures non chirurgicales ne réussissent pas ou si les hémorroïdes sont particulièrement importantes, l’une des procédures chirurgicales suivantes peut être nécessaire :

  • Hémorroïdectomie – ablation d’une hémorroïde avec un scalpel ou un laser, généralement sous anesthésie générale
  • Agrafage des hémorroïdes – retrait d’une hémorroïde interne avec un pistolet à agrafes spécial qui insère également un anneau d’agrafes pour fermer la plaie et empêcher le saignement.

Prévention

Garder des selles molles est le meilleur moyen de prévenir les hémorroïdes. Les mesures suivantes peuvent aider à prévenir l’apparition d’hémorroïdes et à réduire les symptômes des hémorroïdes existantes :

  • Manger des aliments riches en fibres
  • Boire beaucoup de liquide
  • Envisager l’utilisation de compléments alimentaires à base de fibres
  • Eviter de se fatiguer quand on est aux toilettes
  • Allez aux toilettes dès que vous en ressentez le besoin
  • Faire beaucoup d’exercice
  • Perdre du poids si vous êtes en surpoids
  • Eviter de rester assis pendant de longues périodes
  • Eviter de prendre des médicaments qui peuvent causer de la constipation, par exemple des analgésiques à base de codéine.

Références:
https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/hemorrhoids/symptoms-causes/syc-20360268
https://emedicine.medscape.com/article/775407-overview

Laisser un commentaire