Bénéfices de la graisse brune selon une étude récente

Diffuser partout !


Pourquoi la graisse brune est bonne pour la santé?
Une étude pourrait conduire à la mise au point de médicaments contre le diabète et l’obésité.

Résumé

Les scientifiques ont découvert comment la graisse brune, également appelée tissu adipeux brun, peut aider à protéger contre l’obésité et le diabète. Leur étude, publiée dans la revue Nature, enrichit nos connaissances sur le rôle de la graisse brune dans la santé humaine et pourrait déboucher sur de nouveaux médicaments pour traiter l’obésité et le diabète de type 2.

Tissu adipeux brun

La graisse brune est considérée comme un organe de chaleur. Les gens en ont quelques grammes dans des zones telles que le cou, la clavicule, les reins et la moelle épinière. Lorsqu’elle est activée par des températures fraîches, la graisse brune utilise le sucre et la graisse du sang pour générer de la chaleur dans le corps.

Graisse brune étudiée

L’étude a montré que la graisse brune pouvait également aider l’organisme à filtrer et à éliminer les acides aminés à chaîne ramifiée (BCAA ) du sang. Les BCAA (Branched-Chain Amino Acids) (leucine, isoleucine et valine) sont présents dans les aliments comme les œufs, la viande, le poisson, le poulet et le lait, mais aussi dans les suppléments utilisés par certains athlètes et personnes qui veulent développer leur masse musculaire.

En concentrations normales dans le sang, ces acides aminés sont essentiels pour une bonne santé. En quantités excessives, ils sont liés au diabète et à l’obésité. Les chercheurs ont découvert que les personnes ayant peu ou pas de graisse brune ont une capacité réduite à éliminer les BCAA de leur sang, ce qui peut conduire au développement de l’obésité et du diabète.

L’étude a également permis de résoudre un mystère vieux de plus de 20 ans concernant la graisse brune : comment les BCAA pénètrent dans les mitochondries qui produisent de l’énergie et de la chaleur dans les cellules. Les scientifiques ont découvert qu’une nouvelle protéine (appelée SLC25A44) contrôle la vitesse à laquelle la graisse brune élimine les acides aminés du sang et les utilise pour produire de l’énergie et de la chaleur.

« Notre étude explique le paradoxe selon lequel les suppléments de BCAA peuvent potentiellement bénéficier à ceux qui ont une graisse brune active, comme les personnes en bonne santé, mais peuvent être préjudiciables à d’autres, notamment les personnes âgées, les obèses et les diabétiques », a déclaré le co-auteur, Labros S. Sidossis, professeur distingué qui dirige le département de kinésiologie et de santé à l’école des arts et des sciences de l’université Rutgers au Nouveau-Brunswick. Il est également professeur au département de médecine de la Rutgers Robert Wood Johnson Medical School de l’université Rutgers Biomedical and Health Sciences.

Les chercheurs doivent ensuite déterminer si l’absorption des BCAA par la graisse brune peut être contrôlée par des facteurs environnementaux — tels que l’exposition à des températures légèrement froides (65 degrés Fahrenheit) ou la consommation d’aliments épicés — ou par des médicaments. Cela pourrait améliorer les taux de sucre dans le sang qui sont liés au diabète et à l’obésité, a déclaré M. Sidossis.

source : https://www.sciencedaily.com/releases/2019/08/190821135238.htm

 

Laisser un commentaire