Sinusite – causes, symptômes, traitement

Diffuser partout !


La sinusite est l’inflammation de la paroi d’un ou de plusieurs sinus nasaux. L’inflammation entraîne une congestion, qui se traduit par une augmentation de la pression causant des douleurs et d’autres symptômes.

Toute affection qui empêche l’air de pénétrer dans les sinus et le mucus de s’en écouler peut entraîner une sinusite. Le plus souvent, l’affection est causée par une infection, mais elle peut aussi être le résultat d’une réaction allergique. La sinusite peut être aiguë (de courte durée) ou chronique (de longue durée).

Causes de la sinusite

Les sinus nasaux sont quatre paires de cavités remplies d’air dans les os du visage – au-dessus et autour des yeux et du nez. Ils sont reliés à la cavité nasale (c’est-à-dire la zone située entre les narines et l’arrière de la gorge, par laquelle nous respirons) par de petites ouvertures.

Les obstructions dans la cavité nasale ou les sinus, telles qu’une cloison nasale de travers (cloison déviée) ou des polypes nasaux (petites excroissances sur la membrane muqueuse) peuvent entraîner une sinusite en empêchant le drainage du mucus et en créant un terrain propice à l’infection.

Les éléments suivants peuvent augmenter le risque de sinusite :

  • Infection des voies respiratoires supérieures (par exemple : un rhume ou une grippe)
  • Allergies et affections connexes (par exemple : asthme, rhume des foins)
  • Infection dentaire
  • Un changement de la pression atmosphérique (par exemple : voyage en avion ou baignade sous-marine
  • Fumer et autres polluants atmosphériques.

Signes et symptômes

Lorsque l’inflammation, le gonflement et/ou l’obstruction des sinus empêchent le drainage et provoquent l’accumulation de mucus, il se produit une congestion. Comme les sinus ne peuvent pas se drainer, cette congestion entraîne une augmentation de la pression dans les sinus.

L’un des symptômes les plus courants de la sinusite est la douleur, et la localisation de cette douleur dépend du sinus affecté. La douleur peut être aggravée en se penchant, en toussant ou en éternuant. Les autres symptômes peuvent être les suivants

  • Congestion nasale
  • Ecoulement nasal (qui peut être jaunâtre, verdâtre ou taché de sang en cas d’infection)
  • Drainage post-nasal (écoulement du mucus à l’arrière de la gorge)
  • Maladie de la gorge
  • Mauvaise haleine
  • Céphalée
  • Earache
  • Fièvre
  • Fatigue
  • Diminution de l’odorat
  • Une sensation générale de plénitude du visage.

Les sinusites chroniques et aiguës présentent des signes et des symptômes similaires – la principale différence entre elles est leur durée.
Cinusite aiguë:
Cinusite aiguë est une affection dont les symptômes durent jusqu’à quatre semaines, et qui survient généralement à la suite d’un rhume, d’une infection nasale bactérienne ou virale, ou d’allergies. Elle peut se répéter, par exemple après un rhume, mais les symptômes sont absents entre les deux occurrences.
Cinusite chronique
La transition vers la sinusite chronique se produit lorsqu’un patient présente des symptômes continus pendant plus de trois mois. Les sinus peuvent se rétrécir ou se fermer complètement en raison d’une infection et d’une inflammation chroniques. Les allergies et les irritants environnementaux (par exemple, la fumée de cigarette) peuvent être un facteur de causalité.

Diagnostic

Le diagnostic de la sinusite peut être difficile car ses symptômes peuvent imiter ceux d’un rhume. Afin de poser un diagnostic précis, le médecin prendra un historique médical complet, y compris une évaluation de la nature et de la durée des symptômes. Il procédera également à un examen physique, notamment en regardant dans les oreilles, la gorge et le nez. Dans les cas récurrents et chroniques, il peut être nécessaire de consulter un chirurgien spécialisé dans les oreilles, le nez et la gorge (oto-rhino-laryngologiste), car des procédures de diagnostic plus approfondies peuvent être nécessaires. Celles-ci peuvent inclure :

  • Examen des fosses nasales et des sinus à l’aide d’un endoscope (un petit télescope fin qui permet de voir les structures à travers le télescope ou sur un écran de télévision).
  • Un scanner (une radiographie spécialisée qui permet de voir une coupe transversale des sinus, également appelée « mini-scanner »).
  • Rayons X (moins souvent utilisés comme tomodensitogrammes pour une meilleure résolution)
  • Tests d’allergie et cultures nasales/sinusiennes pour identifier l’allergène ou la bactérie responsable de la sinusite.

Traitement de la sinusite

Le traitement vise à soulager les symptômes et à rétablir la circulation normale de l’air et du mucus dans les sinus.

Traitement non chirurgical :
Les antibiotiques sont utilisés pour traiter les infections bactériennes. Un traitement de 7 à 10 jours est généralement prescrit. Des cures plus longues peuvent être nécessaires en cas de sinusite récurrente ou chronique.

Les décongestionnants soulagent la congestion nasale en asséchant le mucus. Ils peuvent se présenter sous forme de gouttes ou de vaporisateurs nasaux, ou peuvent être pris sous forme de comprimés. Il faut être prudent car les décongestionnants peuvent assécher excessivement les muqueuses nasales, ce qui entraîne un gonflement et une congestion supplémentaires. Il est important de suivre clairement les instructions du médicament lors de l’utilisation de décongestionnants nasaux.

Des corticostéroïdes tels que la prednisone peuvent être prescrits, en conjonction avec une cure antibiotique prolongée, afin de traiter les cas de sinusite chronique. Des sprays nasaux à base de stéroïdes peuvent également être prescrits.

D’autres traitements visant à soulager les symptômes comprennent des médicaments antidouleur, des inhalateurs de vapeur, des sprays nasaux salins et l’application de compresses chaudes ou froides sur la zone entourant les sinus. Éviter les allergènes (irritants produisant des allergies) et prendre des antihistaminiques pour réduire les réactions allergiques peuvent également s’avérer efficaces. Si les allergies contribuent à la sinusite, l’immunothérapie peut aider à prévenir les récidives.

Traitement chirurgical
La chirurgie peut être recommandée pour les cas de sinusite récurrente ou chronique pour lesquels le traitement non chirurgical n’a pas été efficace. Elle vise à améliorer la circulation de l’air et le drainage entre les sinus et la cavité nasale en corrigeant les anomalies structurelles telles qu’une déviation de la cloison nasale, en éliminant les obstructions telles que les polypes et en retirant les zones de tissus malades.
Les techniques chirurgicales endoscopiques ont largement remplacé la chirurgie ouverte conventionnelle pour les sinusites en Nouvelle-Zélande. La chirurgie ouverte est principalement utilisée pour le traitement des sinus gravement endommagés ou pour permettre de traiter des zones difficilement accessibles par un endoscope.
La chirurgie endoscopique des sinus est généralement une procédure d’un jour effectuée sous anesthésie générale ou locale avec sédation. L’endoscope permet au chirurgien de voir facilement l’intérieur de la cavité nasale et les ouvertures des sinus. L’opération peut être pratiquée avec un minimum de dommages aux tissus sains.
Il n’y a généralement qu’une douleur minime après l’opération et celle-ci peut être traitée avec des médicaments anti-douleur tels que le paracétamol. Des antibiotiques peuvent être prescrits pour prévenir l’infection post-opératoire et des sprays nasaux peuvent être prescrits pour éliminer les débris et favoriser la guérison.
Le chirurgien donnera des directives de récupération et d’activité avant que le patient ne rentre chez lui. Il est généralement conseillé de s’absenter du travail, d’éviter les exercices, les activités physiques et les flexions, et de ne pas se moucher pendant un certain temps.

Prévention

La prévention de la sinusite peut être possible pendant un rhume ou lorsque les allergies sont problématiques par :

  • Boire beaucoup de liquide – cela permet de fluidifier le mucus nasal pour qu’il s’écoule plus facilement
  • Souffler doucement le nez, une narine à la fois, plutôt que de renifler
  • Régulièrement se laver les mains à l’eau et au savon
  • Utilisation d’un décongestionnant oral ou d’un décongestionnant nasal en spray – en veillant à bien suivre le mode d’emploi
  • Eviter les déclencheurs d’allergies
  • Cesser de fumer et éviter l’air pollué
  • Utilisez un humidificateur.

Références:
https://medlineplus.gov/ency/article/000647.htm
http://www.nhs.uk/Conditions/Sinusitis/Pages/Introduction.aspx

Laisser un commentaire