Syndrome du Canal Carpien – symptômes, causes, chirurgie

Diffuser partout !


Le Syndrome du Canal Carpien est un trouble qui affecte la main et le poignet. Il se produit lorsque le nerf médian qui traverse le poignet est comprimé, ce qui provoque des symptômes tels que des changements de sensation, des douleurs et une utilisation limitée de la main.

Le syndrome du canal carpien (SCC ou STC [carpal tunnel syndrome en anglais]) se manifeste le plus souvent chez les femmes, les personnes âgées de 30 à 60 ans présentant les taux les plus élevés de cette affection. Le traitement initial vise à réduire et à gérer les symptômes sans chirurgie, mais en cas d’échec, une procédure chirurgicale appelée libération du canal carpien peut être recommandée.

Signes et symptômes

L’apparition des symptômes du SCC est généralement progressive et peut impliquer une ou deux mains. Les symptômes les plus courants sont l’engourdissement et les picotements de la main et des doigts. D’autres symptômes peuvent également apparaître :

  • Sensations brûlantes, piquantes, en forme d’épingle dans la main et les doigts
  • Rideur des mains – en particulier le matin
  • Une sensation de gonflement dans les doigts – même s’ils ne sont pas visiblement gonflés
  • La perte des muscles de la main peut survenir dans des cas (chroniques) à long terme
  • Accession affaiblie
  • Pain dans la main et les doigts. La douleur peut : être intermittente ou constante ; s’aggraver la nuit ; s’aggraver avec l’utilisation accrue de la main ; irradier de la main vers l’avant-bras ou l’épaule.

Causes

Le canal carpien est un étroit passage dans le poignet qui est entouré d’os et de ligaments. Le canal carpien est traversé par des tendons qui font bouger les doigts et le nerf médian, qui est responsable des sensations et des mouvements de la main, du pouce, de l’index, du majeur et de l’annulaire.

carpal tunnel syndrome

Tout état qui provoque un gonflement des membranes ou d’autres contenus du canal carpien peut entraîner un STC. Lorsque les tissus du canal carpien deviennent gonflés, la pression à l’intérieur du canal carpien augmente. Cela provoque la compression du nerf médian, ce que l’on appelle le piégeage du nerf. Parmi les facteurs qui augmentent la probabilité de développer un SCC, on peut citer

  • Sexe féminin
  • Etre en surpoids ou obèse
  • Grossesse et ménopause (la rétention d’eau peut augmenter la pression dans le canal carpien)
  • Certaines conditions médicales telles que la polyarthrite rhumatoïde, le diabète et l’hypothyroïdie
  • Une blessure au poignet telle qu’une fracture ou une dislocation
  • Une histoire familiale de l’affection.

Le risque de développer un Syndrome du Canal Carpien peut être accru par des activités ou des occupations qui impliquent une flexion (flexion) ou une extension (redressement) prolongée et très répétitive du poignet, en particulier lorsqu’une prise en main énergique est nécessaire. On pense également que les vibrations transmises par la main augmentent le risque. Cependant, il n’existe pas de preuves concluantes permettant d’établir un lien entre le travail au clavier et à l’ordinateur et le développement du SCC. Dans la majorité des cas, la cause sera inconnue (idiopathique).

Diagnostic

En cas de suspicion de STC, un médecin doit être consulté afin de pouvoir établir un diagnostic précis et recommander un traitement approprié.

Le médecin fera un relevé complet des antécédents médicaux, discutera des symptômes et des activités/situations qui les aggravent. La main concernée sera examinée et une évaluation des modalités d’utilisation de la main sera effectuée. Le médecin peut également effectuer plusieurs tests simples sur la main affectée pour voir si les symptômes peuvent être induits.

Si l’examen initial indique clairement la présence de STC, il n’est pas nécessaire de procéder à d’autres tests. Toutefois, en cas de doute sur le diagnostic, des tests de conduction nerveuse peuvent être nécessaires. Ces tests mesurent la vitesse à laquelle les nerfs peuvent transmettre des impulsions électriques. Le SCC peut être indiqué si les impulsions le long du nerf médian sont ralenties dans le canal carpien. Il s’agit d’un test spécialisé et il faudra consulter un spécialiste pour pouvoir effectuer ce test.

Une échographie ou une IRM peuvent être recommandées dans certains cas pour confirmer la compression du nerf médian. Des analyses de sang peuvent également être effectuées pour exclure d’autres causes possibles des symptômes.

Traitement

Le traitement dépendra de la nature et de la gravité des symptômes. Le traitement initial visera à réduire et à gérer les symptômes sans chirurgie.

Traitement non chirurgical :

  • Prendre des pauses fréquentes pour se reposer les mains
  • Appliquer une poche de froid pour réduire le gonflement
  • Porter une attelle pour soutenir le poignet et l’empêcher de se déplacer dans une position qui augmente encore la compression du nerf médian.
  • Modifier les techniques et les pratiques
  • Éviter les activités qui aggravent les symptômes
  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et/ou corticostéroïdes (par exemple : injections de cortisone)
  • Physiothérapie.

Si le traitement non chirurgical n’aboutit pas, une intervention chirurgicale peut être recommandée.

Traitement chirurgical :

L’intervention chirurgicale est normalement pratiquée sur une base journalière et peut généralement être effectuée sous anesthésie locale et/ou par blocage nerveux. L’opération est communément appelée libération du canal carpien.

Deux techniques principales sont utilisées pour la libération du canal carpien. La décision de savoir laquelle est utilisée sera en grande partie prise par le chirurgien.

La chirurgie de libération ouverte
Une incision est pratiquée dans le poignet et la paume et le chirurgien localise le rétinaculum fléchisseur (une bande de tissu solide à l’intérieur du canal carpien qui enveloppe le nerf médian et les tendons qui font bouger les doigts). Le rétinaculum fléchisseur est coupé et libéré, ce qui permet de soulager la pression sur le nerf médian. La peau est recousue et un pansement est appliqué.

La chirurgie endoscopique
Cette technique utilise un télescope étroit appelé arthroscope pour observer les structures du canal carpien de l’intérieur. Habituellement, deux petites incisions sont faites – une dans le poignet et une dans la paume. L’arthroscope est passé par une des incisions et les instruments chirurgicaux par l’autre. Le chirurgien peut voir les structures du canal carpien sur un écran de télévision tout en utilisant les instruments chirurgicaux pour libérer le rétinaculum fléchisseur. Les incisions sont fermées avec des points de suture ou de petites bandes de papier (steristrips) et un pansement est appliqué.

La libération endoscopique du canal carpien a généralement un temps de récupération plus rapide, produit moins de douleurs postopératoires et provoque moins de cicatrices que la chirurgie de libération ouverte. Toutefois, ce type de chirurgie ne convient pas à toutes les personnes.

Rétablissement post-opératoire
Le rétablissement après une opération de libération du canal carpien est généralement rapide et les complications sont rares. Environ 95 % des personnes qui subissent une opération de libération du canal carpien auront un soulagement complet des symptômes.

Il est important de suivre les directives de récupération et d’activité post-opératoire. Certains chirurgiens recommandent l’utilisation d’une attelle. Cela permet de limiter les mouvements et de favoriser la guérison. Des exercices doux pour les mains ou de la physiothérapie peuvent également être recommandés.

Si le SCC est une affection de longue durée (chronique), il peut falloir plus de temps pour que les symptômes disparaissent et que la main retrouve sa fonction normale. En outre, une certaine atrophie musculaire peut persister même si les symptômes du SCC ont été complètement soulagés.

Récurrence

Bien que rare, le SCC peut réapparaître, même après une opération de libération du canal carpien. Il convient de consulter un médecin si l’on soupçonne une récidive du SCC.

Références:
http://www.acc.co.nz/PRD_EXT_CSMP/groups/external_providers/documents/guide/prd_ctrb111365.pdf
http://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/carpal-tunnel-syndrome/home/ovc-20313865

Laisser un commentaire