Triceratops: reptile à trois cornes

Triceratops: reptile à trois cornes.
Triceratops est certainement le dinosaure à cornes le plus célèbre! C’était aussi le plus identique de son groupe, le plus lourd pesant dans les environs de 10 tonnes!
triceratops
Son crâne est long de plus de 2 mètres. Mais bien que cette créature de la famille « Cératopsidés » à courte collerette, où la petite corne-nasale était précisément plus longue comparée aux frontales, l’apparence des cornes chez Triceratops correspondait plus à celle du groupe à longue collerette.

Le Triceratops possédait une corne nasale grosse mais courte, double longues cornes frontales, d’une longueur de plus d’un mètre de long. Chez quelques espèces, les paires de cornes étaient plus longues encore plus que le bec. Le centre osseux de ces derniers pouvait aller jusqu’à 90 cm, mais encore plus longues à cause des structures cornées qui les recouvraient, comme les bovins de nos jours.

De plus, différemment des autres membres de son groupe tel Centrosaurus, Triceratops possédait une collerette cervicale constituée d’une lame osseuse pleine. Le fait qu’elle n’était pas percée suggère que son rôle capital était un bouclier plutôt qu’outil d’ancrage pour ses muscles des mâchoires.
Vascularisée, cette collerette pouvait sans doute faire office de régulateur thermique, libérant la chaleur ou l’emmagasinant selon qu’il se trouvait à l’ombre ou au soleil.

Avec cette tête énorme et vraiment osseuse, on aurait pu déduire que Tricératops avait un tout petit cerveau, d’autant plus que les dinosaures ne sont pas réputés pour leurs capacités cérébrales. Néanmoins, sa cavité endocrânienne (de taille d’une petite main) est de bonne taille pour un reptile, mais sa structure est assez complexe, ce qui indique que cet animal n’était pas si « stupide ». Les chercheurs qui ont étudié les moulages ont conclu que les grands Cératopsiens étaient plus rapides et plus agiles que les Stégosaures, mais qu’ils étaient plus lents que des Ornithopodes et des Théropodes, avec des sens moins développés.

La structure crânienne épaisse du Tricératops a pu se fossiliser plus aisément que celle d’autres crânes moins solides. Ainsi, plusieurs spécimens bien préservés ont été amassés dans l’ouest de l’Amérique du Nord, dont environs 500 crânes découverts par Barnum Brown fin du 19e siècle.

Laisser un commentaire